Est-ce que le coup de foudre existe ?

Mythe ou réalité ? Le coup de foudre est idéalisé et alimenté par les films à l’eau de rose et autres contes de fées. Ainsi, on veut qu’en quelques secondes et en un premier regard échangé, l’amour nous tombe dessus. Et c’est ce qu’on cherche éperdument, qu’on soit homme ou femme, car c’est quelque chose d’unique et de merveilleux… Tout du moins c’est parait-il ce que ressentent les personnes qui ont eu la chance de le vivre.

Quand les sondages prouvent l’existence du coup de foudre

D’après le sondage fait par Ipsos en 2012, trois quarts des Français sont convaincus de l’existence du coup de foudre, cette décharge électrique de l’amour. Parmi les symptômes relevés, notons le rythme cardiaque qui s’accélère, l’augmentation de la transpiration, le grand sourire, la sensation de chaleur, la boule au ventre… Il y a autant d’éléments associés à ce béguin instantané qui nous fait ressentir que quelque chose d’inhabituel est en train de se passer en nous. Conclusion, le coup de foudre existe, et il n’est pas rare, car près de 50 % des personnes interrogées affirment l’avoir vécu.

► Découvrez ICI 197 méthodes de dragues ◄

Ce que dit la science sur l’amour soudain

La croyance populaire veut qu’on associe l’amour fou dès le premier regard à une réaction du cœur, mais en réalité, c’est notre cerveau qui contrôle nos sensations et nos émotions, et cela, de façon totalement involontaire. Le coup de foudre entraîne de l’euphorie tel l’effet d’une drogue, et notre corps y réagit en produisant les molécules du bonheur : les dopamines, les endorphines et l’ocytocine. Ce qui amène à dire que le sentiment d’amour est créé par notre cerveau. Mais toute l’activité liée à l’amour se déroule comme un éclair, et ça ne dure qu’une cinquième de seconde.

Après le coup de foudre

Si la moitié des gens affirment avoir déjà ressenti le coup de foudre, seulement 11 % d’entre eux se sont construits sur cet amour soudain. S’il est donc possible de tomber amoureux en un regard, le grand bonheur pour toute la vie n’est pas garanti. Les hormones de l’amour des débuts ne sont pas éternelles. Au début, le simple fait de voir la personne dont on est amoureux fait naître un sentiment d’euphorie qui apparaît dans les mêmes parties du cerveau que celles liées aux drogues. Après, l’attachement se développe et fait intervenir d’autres zones. Aussi, l’amour va être influencé par la culture et la personnalité de la personne qui est concernée.

Ne ratez surtout pas ces techniques de drague :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *